Régis BASCHUNG – MoDem

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Non, je ne suis pas favorable à ce projet de fusion en l’état tant que la représentativité des territoires, notamment ceux du sud de l’Alsace, ne sera pas clairement établie. J’attends aussi un scrutin proportionnel garantissant le pluralisme, la diversité et la parité. 

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

J’attends de cette assemblée unique qu’elle représente équitablement la diversité du terroir alsacien, qu’elle contribue efficacement au dynamisme et au redressement économique de notre région, un effort réel d’attractivité et une proximité efficace de ses services auprès des Alsaciens. J’attends aussi qu’elle garantisse, protège le bilinguisme et sauve notre dialecte en péril. Il faut que cette assemblée ait aussi de réelles compétences en matière de collaboration trans-frontalière et une travail efficace dans le cadre de la métropole Rhin-Rhône.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Un président élu présidant un exécutif approuvé par le Conseil d’Alsace. 

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Le Président du Conseil d’Alsace doit être élu au suffrage universel par les Alsaciens et les membres du Conseil au suffrage proportionnel sur une liste régionale. 

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

La question du siège ne se pose pas. La capitale reconnue de l’Alsace est Strasbourg. Cependant, de réelles garanties de représentativité de tous les territoires sont indispensables pour que tous les Alsaciens y adhèrent. Je ne suis pas opposé non plus à un siège en Centre-Alsace. La question doit être posée aux Alsaciens. 

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

A mon sens, il n’est pas question que les Alsaciens approuvent par référendum des instances dont les compétences ne sont pas clairement établies. 
La compétence qui me paraît la plus importante est la levée de l’impôt régional. L’Alsace doit pouvoir enfin maîtriser son budget elle-même.  

Penez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Je prendrai cet engagement quand une dose de proportionnelle conséquente fera partie du projet et quand son organisation et ses compétences seront clairement  établies.

Fait à Mulhouse, le 28 mai 2012

NOM : BASCHUNG
Prénom : Régis
Département : Haut-Rhin
Candidat dans la circonscription n° 6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s