Michel SORDI – UMP-Majorité alsacienne

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Oui

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

Une assemblée unique en Alsace permettra à notre région d’être mieux entendue à Paris et au niveau européen tout en étant plus efficace et moins cher pour le contribuable.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Ce futur Conseil d’Alsace Unique devra prendre la forme d’une assemblée politique unique qui permet des discussions organisées autour des territoires de vie

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Le scrutin devra répondre à deux objectifs : représenter la diversité des territoires et représenter la pluralité des idées. Un scrutin mixte majoritaire sur les territoires et proportionnel à l’échelle régionale me semble donc être la bonne solution.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

Comme pour les regroupements intercommunaux, la question du siège doit passer après celle de l’organisation des compétences et des services. Il faudra néanmoins veiller à ce que la collectivité unique assure un service au plus proche des alsaciens.

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

L’attribution de compétences nouvelles (bilinguisme notamment) doit être un objectif pour le Conseil d’Alsace Unique, mais cela relève de la compétence du législateur. Il sera plus facile pour une Alsace Unie, qui parle d’une seule voie d’obtenir de nouvelles compétences.

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Déjà en 2007 je défendais l’idée d’un Conseil d’Alsace Unique. J’ai été le premier parlementaire Haut-Rhinois à exprimer clairement mon souhait de voir aboutir le projet de Conseil d’Alsace Unique. Si je suis élu, je continuerai donc à m’engager fortement dans ce sens pour que le projet aboutisse en 2014.

Fait à Cernay le 25 mai 2012
NOM : SORDI
Prénom : Michel
Département : Haut-Rhin
Candidat dans la circonscription n°4

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s