Yves BAUMULLER – MoDem

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Il est évident que je soutiens la démarche d’aboutir à la création d’une collectivité unique, c’est le processus actuellement mise en œuvre que je conteste. Si nous voulons nous donner des chances de succès lors d’un référendum futur, il faut immédiatement intégrer les citoyens au projet.

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

Sur un plan institutionnel, j’attends que cette collectivité unique soit d’abord proche, représentative et clairement identifiée par les alsaciens. Dans un second temps qu’elle soit plus forte dans ses relations avec le gouvernement et avec nos régions voisines. Sur un plan opérationnel, j’attends une vraie coordination conduisant à la mutualisation des moyens au profit d’un meilleur service public et d’un aménagement du territoire harmonieux.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Une assemblée régionale réunissant des élus hommes et femmes représentatifs de la diversité politique.

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Le scrutin proportionnel est le seul qui garantisse à la fois la représentation des femmes et des minorités politiques. Je ne crois pas à l’efficacité de la cohabitation dans une même collectivité d’élus issue à la fois d’un scrutin majoritaire pour une partie d’entre eux et de la proportionnelle pour l’autre partie. Je reste convaincu qu’il faille mettre fin aux petites baronnies locales qui handicapent l’égalité dans l’aménagement du territoire.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

Fondamentale. Je plaide depuis toujours pour un polycentrisme alsacien équitable dont les conditions sont à trouver. Si Strasbourg veut tout, je sais par avance que le référendum sera un échec.

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

Nous devons créer les conditions de la réussite de ce projet. L’attribution de compétences nouvelles ne fera que ralentir le processus. Réussissons l’étape numéro une, démontrons qu’une assemblée unique peut fonctionner dans le respect des territoires et des minorités, cela me semble être un préalable à toute expérimentation nouvelle.

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Si l’ensemble des conditions que j’évoque dans les réponses précédentes est réuni pourquoi pas. Prenons garde à ce que l’on ne confonde pas urgence et précipitation.

Fait à Colmar le 27 mai 2012
NOM : BAUMULLER
Prénom : YVES
Département : Haut-Rhin
Candidat dans la circonscription n° 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s