Gilbert MEYER – Gaulliste social et républicain

Gilbert Meyer nous a précisé que les réponses à nos questions se trouvaient dans ses différentes interventions sur le Conseil d’Alsace dont en voici une : 

 

Le projet de Conseil Unique d’Alsace est un sujet exaltant par les effets qu’il peut apporter en termes de résonance et de référence pour la Région Alsace. De la notoriété par notre capacité imaginative et créative d’agir, dépend l’attractivité et donc le développement de notre territoire.

 

Le Conseil Unique d’Alsace s’impose. Sa justification première, c’est l’identité alsacienne, que nous soyons bas-rhinois ou haut-rhinois, c’est ici l’élément déterminant de cohésion, que l’on ne retrouve pas ailleurs.

 

Au-delà de ce rappel, la constitution de la nouvelle entité doit permettre davantage de pertinence en termes d’actions, puisque l’unité en termes de gouvernance, sera de nature à donner une véritable efficacité régionale.

 

Autrement dit, nous serons non seulement dans une situation de rationalisation du processus décisionnel mais aussi de simplification des structures. De par là résultera une productivité de l’ensemble nouvellement constitué, bien meilleure avec en incidences des économies de gestion.

 

Il faut dès lors veiller à ce que la construction d’un tel projet ne s’enlise pas dans les détails.

 

Je considère que nous devons fixer un cap clair et lisible apte à emporter l’enthousiasme des Alsaciens par la qualité et la force des objectifs.

 

Notre talent sera de considérer que l’intendance suivra, dès lors que nous sommes en mesure d’afficher clairement l’ambition.

 

C’est cette démarche-là que je propose de mettre en place, en mettant en avant ce qui pourrait constituer la valeur ajoutée de la nouvelle entité, le Conseil Unique d’Alsace, en lieu et place d’une Région et de deux Départements.

 

Si nous n’arrivons pas à démontrer cette potentialité de valeur ajoutée, nous aurons échoué.

 

C’est pourquoi, je préconise 7 orientations fortes :

 

–       la première est celle de mettre en œuvre les infrastructures porteuses d’avenir. Il s’agit des projets structurants par l’importance des investissements ayant une portée régionale.

 

Il s’agira en fonction de ce principe, de cibler les projets porteurs de développement et de considérer qu’il s’agit là d’une priorité dans les choix financiers.

 

–       la seconde est de créer un management cohérent sur les infrastructures existantes et futures.

 

Il faut en effet cesser les morcellements de responsabilité, sources d’inefficacité et de surcoût.

 

–       la troisième c’est la promotion du développement économique dans toutes ses composantes.

 

Cette promotion doit se fonder sur l’organisation d’une différenciation compétitive au bénéfice de l’Alsace. Là, il importe non seulement de voir notre volonté d’infrastructures adaptées et gérées efficacement, mais aussi la mise en place d’outils en termes de soutien aux projets d’extension et de création d’entreprises.

 

Nous ne sommes pas toujours allés le plus loin possible, notamment en termes d’aides financières, de mobilisation sur le capital risque, voire de recherche de solutions appropriées pour les entreprises en difficulté. La faible mobilisation des pouvoirs publics sur le sujet est un constat. La conséquence est que l’outil industriel de notre pays donne l’impression de se déliter inexorablement. Sur le plan régional, nous devons trouver une solution adaptée.

 

–       la quatrième, à partir du moment où nous sommes en capacité de démontrer notre dynamisme, est d’être moteur dans la coopération transfrontalière. Cette évidente interaction avec les régions voisines sur des sujets insuffisamment défrichés aujourd’hui, peut nous conduire vers des opportunités encore insoupçonnées.

 

–       la cinquième est de considérer que la novation que constitue le Conseil Unique d’Alsace doit s’accompagner de projets phares, symboles de la mutation qui s’engage.

On pourrait en imaginer deux pour que tous les Alsaciens se sentent concernés, l’un dans le Haut-Rhin et l’autre dans le Bas-Rhin.

 

Si nous savons être innovants, on peut générer nombre d’emplois nouveaux.

Souvenons-nous de cette capacité des territoires à avancer, suite à la décentralisation des années quatre-vingts. Nous avons vu par exemple l’émergence du Futuroscope dans un lieu improbable (plus de 10.000 empois directs ou indirects créés). Faisons en sorte, avec le Conseil Unique d’Alsace, de promouvoir cet esprit pionnier. Pour ailleurs, en investissements économiques nouveaux, la place de Colmar est un exemple de référence en Alsace.

 

–       La sixième c’est de soutenir que l’Alsace ne concentre pas dans un même lieu toutes les potentialités décisionnelles.

 

Ne reproduisons pas le centralisme parisien.

Ne reproduisons pas ici la tendance du centralisme régional.

Sachons irriguer le territoire dans toutes ses composantes par un équilibre raisonné et pour point d’appui, comme signe évident d’une nouvelle gouvernance, une centralité géographique du siège. Sur cette question, la place de Colmar s’impose. Prenez l’exemple de l’Allemagne fédérale. BONN a été pendant longtemps le siège administratif, sans que cela ait posé problème avec des villes plus importantes.

 

N’oublions pas que le feu vert sera finalement donné par les électeurs. Un « déshabillage » du Haut-Rhin entraînerait un échec de la consultation.

 

–       Enfin, et c’est la septième orientation : le tout doit se construire avec le souci continu d’un fonctionnement par objectifs, et une volonté affirmée de diminution des dépenses de fonctionnement. Cela nous permettrait de dégager au-delà de la « puissance de feu » que représente la réunion de 3 budgets lourds (ceux des Départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin et celui de la Région), les moyens pour développer dans le temps le cap que je viens de tracer. En résulteraient, des axes stratégiques pour une Alsace renforcée en organisation et en actions.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s