Antoine WALTER – Parti Pirate

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Totalement. Il y a évidemment une nette plus-value et une meilleure lisibilité à parler d’une seule voix au nom de l’Alsace !

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

Le premier élément indispensable, est une lisibilité parfaite pour les alsaciens, avec une institution aux compétences clairement établies, et accessible à chaque citoyen. La principale valeur ajoutée du Conseil Unique serait à mon sens la facilitation d’un dialogue et d’une coordination transfrontalière avec nos partenaires allemands et suisses. Enfin, cette évolution devra s’accompagner d’une rationalisation des moyens matériels et humains des ex-collectivités unifiées, tendant vers une excellence encore accrue des services de la nouvelle collectivité.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

La meilleure option serait selon moi celle d’une assemblée régionale.

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

La proportionnelle me semble être la meilleure option, puisque c’est aussi la seule qui garantisse une assemblée représentative de l’identité politique et culturelle alsacienne. C’est également une manière d’encourager une diversité de l’assemblée, pour que son profil ressemble à celui de notre région, tant dans sa richesse que dans son âge.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

La question du siège est symbolique, et ce symbole a son importance. Si Strasbourg devait s’arroger tous les droits, on y perdrait en adhésion du territoire, et en proximité avec les régions les plus éloignées, et notamment le Sundgau. Une solution « à l’européenne » avec une répartition des centres de pouvoir entre Colmar et Strasbourg me semble donc la plus souhaitable.

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

Il me paraît inconcevable de demander aux alsaciens de signer un chèque en blanc, et d’attendre ensuite de voir quels contours suivra le Conseil Unique. Avoir au moins une ébauche des compétences et budgets afférents à la nouvelle collectivité me paraissent donc être un préalable indispensable au référendum fondateur du Conseil Unique d’Alsace.

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Je m’engage à soutenir et accompagner la fondation du Conseil d’Alsace, qui me paraît être un atout indéniable pour notre région, mais il est à mon sens préférable de ne pas se fixer d’échéance dogmatique. Faisons tout notre possible pour construire cette nouvelle collectivité dans les meilleures conditions et les meilleurs délais, mais prenons également le temps qu’il faudra pour en faire un reflet de l’excellence et du savoir-faire alsacien.

Fait à Colmar, le 28/05/2012

NOM : WALTER
Prénom : Antoine
Département : Haut-Rhin
Candidat dans la circonscription n°1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s