Arnaud MARKERT – Parti Chrétien-Démocrate

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Oui. Je m’y suis déjà engagé et cela figure sur ma profession de foi.

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

J’attends qu’elle nous permette de mieux vivre le principe de subsidiarité c’est-à-dire la possibilité, dans la mesure de nos capacités, d’une action au plus proche du terrain. Donc pour l’Alsace de faire plus de choix.

J’en espère également la possibilité de faire évoluer le droit local puisque je trouve malsain de rester sur des positions défensives et « fossilisantes ».

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Celle d’une collectivité unique remplaçant les trois collectivités actuelles.

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Un mode de scrutin mixte permettant la représentation de territoires et des sensibilités. 80% d’élus territoriaux et 20% d’élus par scrutin de liste me paraîtrait une proportion raisonnable.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

La question du siège est un enjeu symbolique important. Je pense qu’il devrait se trouver à Sélestat pour assurer tous les territoires de leur importance et de la proximité du Conseil d’Alsace. Ce choix permettrait également de dynamiser Sélestat, capitale de l’humanisme rhénan, et partant un mode de vie plus éthique en Alsace.

De plus, cela permettrait de concentrer Strasbourg sur son rôle de capitale européenne et sur les actions qu’il lui faut entreprendre en ce sens.

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

L’attribution de compétences nouvelles se fera au fur et à mesure afin de vivre une croissance raisonnée de cette institution. De plus, il faut aller à un rythme qui ne brusque pas nos compatriotes de l’intérieur.

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Oui, sans condition.

Fait à Brumath, le 26 mai 2012
NOM : MARKERT
Prénom : Arnaud
Département : Bas-Rhin
Candidat dans la circonscription n° 9ème

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s