Denis LIEB – Unser Land

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

OUI, je l’ai soutenu en tant que Conseiller Général et je n’ai pas changé d’avis depuis.

 

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

De parler d’une seule voix  au nom de l’Alsace.

D’affirmer notre identité et notre particularisme.

De gérer au niveau alsacien un maximum  de compétences.

D’être plus efficace et d’éviter les doublons ( par exemple Adira et Cahr ou ADT 67et 68 et CRT) pour économiser les deniers publics.

De faire de l’Alsace le trait d’union entrela France et l’Allemagne.

De jouer un rôle majeur dans l’espace du Rhin supérieur.

D’être un modèle de réorganisation administrative pour toutela France, le modèle jacobin coûte cher, n’est pas efficace et totalement dépassé.

 

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Une chambre unique avec un président à sa tête. Il ne faut pas  multiplier  les postes pour recaser les uns et les autres.

 

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Majoritaire sur la base de cantons remodelés à la campagne et  sur une base proportionnelle en ville. Mais c’est à discuter. Dans tous les cas, il faut une représentation de tous les courants politiques donc une part de scrutin proportionnel.

 

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

Ce n’est pas secondaire car la question du siège peut être un obstacle. Si le ralliement des Haut-Rhinois passe par un siège à Colmar, je suis prêt à me ranger à cette idée. Pas de multiplication des élus, ni des sièges !

 

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

Cela doit se faire en même temps. Le Conseil d’Alsace doit être plus qu’une simple fusion de 3 administrations. Un Conseil d’Alsace avec de nouvelles compétences et des moyens financiers propres et pérennes (part de la TVA ou de IRPP) 

 

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

OUI ! OUI ! OUI !

 

Fait à SU, le 29 mai 2011

NOM : LIEB
Prénom : Denis
Département : 67
Candidat dans la circonscription n°7

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s