Jean-Philippe MARTIN – Alliance Ecologiste Indépendant

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

 Oui, c’est un engagement qui mérite d’aller à son terme pour la constitution d’une identité unique alsacienne.

 

 Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

 Que le futur conseil d’Alsace soit le fidèle représentant de tous les alsaciens au-delà du clivage droite/gauche : par l’écoute, le dialogue, la concertation, la réflexion sur les projets en cours dans l’intérêt de tous pour améliorer et préserver notre qualité de vie et pour le bien-être durable de tous les êtres vivants.

Qu’il instaure un contact ouvert et systématique, actif et réactif avec les associations locales, les professionnels, les acteurs régionaux dans l’étude et la mise en place des décisions.

Qu’il incarne la cohésion alsacienne autant sur le plan local, régional, national, européen qu’international.

Oser devra faire partie de ses prérogatives immédiatement et non ultérieurement.

Son rôle se devra d’être innovateur comme l’Alsace l’a souvent été dans son histoire, par la promotion des qualités de tous.

Etre une fenêtre sur le monde du champ des possibles par la reconnaissance, la valorisation et le développement de tous ses moyens et de toutes ses compétences à disposition.

 

 Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

 Un unique Conseil d’Alsace qui, par cette vocation, devra être encore plus proche des alsaciens par la création de lieux d’accueil, de commissions, de rencontres, d’échanges pour répondre aux besoins de tous les partenaires locaux par une présence constante sur le terrain de ses investigations.

Pour la clarté de sa forme, il est indispensable que ses aspects fonctionnel, structurel, organisationnel soient au préalable définis.

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

 La proportionnelle toujours par suffrage universel direct pour 80% des sièges aux élus locaux et 20% réservés à des citoyens.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

 La question du siège (je n’en conçois qu’un) doit être considérée sur plusieurs critères, dont :

–          Sa situation : Sélestat au centre de l’Alsace pourrait convenir à l’ensemble des élus, mais aussi pour permettre à chaque alsacien de se rendre sans déplacement excessif au Conseil d’Alsace unique.

–          Son infrastructure : à étudier sur de l’existant disponible au lieu d’un projet de construction pour réduire son coût de fonctionnement.

–          …

 Pour renouer avec la proximité, pour un contact plus étroit et permanent entre les élus et les alsaciens, il peut être proposé au public de venir consulter les informations en libre accès dans des espaces prévus à cet effet dans les mairies, les bibliothèques mobiles,…  Ce qui permettrait à chaque personne de donner son avis, ses souhaits, remarques, commentaires, opinions par le principe de boites à suggestions.

 

 Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

 Les compétences nouvelles sont à aborder dès maintenant. Il est important toutefois de laisser aussi la possibilité de les améliorer en fonction des situations rencontrées pour le bien être de tous les êtres vivants.

Les premières compétences doivent être axées sur l’écoute, l’échange interactif, une étroite collaboration entre toutes les instances locales, proposer le référendum d’initiative populaire sur des sujets engageant la région sur des dossiers importants.

 

 

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

 Oui je prends l’engagement de m’investir dans l’élaboration de la fusion du Conseil d’Alsace unique pour qu’en 2014 il soit déjà effectif.

Fait à Mittelhausbergen, le 03/06/2012                                                         

 

NOM : MARTIN
Prénom : Jean-Philippe
Département : Bas-Rhin
Candidat dans la circonscription n° 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s