André SCHNEIDER – UMP – Majorité alsacienne

En tant que candidat aux élections législatives, êtes-vous prêt à soutenir le processus de fusion des trois collectivités alsaciennes engagé dans le cadre de la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales ? Si non, précisez les raisons de votre démarche.

Oui, je défends l’idée d’une fusion des 3 collectivités. Il s’agit là non seulement d’une avancée institutionnelle mais surtout d’une modernisation pragmatique et nécessaire de nos collectivités. L’Alsace a tout à y gagner.

Qu’attendez-vous principalement de la future assemblée unique d’Alsace ?

J’attends un gain en impact et en efficacité. J’attends des économies d’échelles et un dynamisme renouvelé. Je pense aussi que l’on doit immédiatement entamer la fusion d’autres institutions alsaciennes comme les agences de développement et celles en charge du tourisme.

Quelle forme doit prendre, selon vous, ce futur Conseil d’Alsace unique ?

Une Assemblée élue par les Alsaciens… Pour l’Alsace !

Quel est, selon vous, le mode de scrutin le plus adapté des futurs conseillers d’Alsace ?

Je pense qu’il convient d’associer tous les courants de pensée reconnus en Alsace, aussi je préconise un scrutin mixte intégrant une dose de proportionnelle et permettant autrement, l’élection d’élus de terrain.

La question du/des siège(s) de la future assemblée vous paraît-elle fondamentale ou secondaire ? Quelles sont vos propositions ?

S’il faut trouver un équilibre sur le territoire, la question de la capitale est plus délicate. Je défends Strasbourg qui est la capitale naturelle de l’Alsace. Dans d’autres régions d’Europe, le soutien à une capitale reconnue n’empêche pas les autres villes de la région de se développer.

Jugez-vous comme un préalable l’attribution à cette future assemblée de compétences nouvelles ou pensez-vous que cette possibilité doit s’envisager une fois le processus de fusion mené à son terme ?

C’est une question importante. Oui, je pense qu’il faudra d’abord mesurer l’impact technique et financier de la prise en charge des compétences existantes. Mais je pense qu’il faut mener une réflexion sur la clause de compétence générale et envisager de disposer de pouvoirs accrus dans le domaine de l’éducation, du bilinguisme,  notamment.

Prenez-vous l’engagement, une fois élu, de tout faire pour que le Conseil d’Alsace unique puisse voir le jour dès 2014 -date du prochain renouvellement des trois assemblées ?

Oui, je m’y engage.

Fait à Hoenheim, le 28 mai 2012

NOM : SCHNEIDER
Prénom : André
Département : 67
Candidat dans la circonscription n° 3
Député Sortant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s