Lettre aux députés français

le 7 novembre 2014

Madame la députée, Monsieur le député,

Notre collectif trans-partisan, issu de différents courants politiques (EELV, PS, PRG, MoDem, UDI, UMP, Bougeons les lignes), milite, depuis fin 2011, pour une collectivité unique d’Alsace pour rendre notre région plus forte, plus efficace et plus proche des citoyens.

Nous souhaitons attirer votre attention sur le projet de loi relatif à la réforme territoriale que vous aborderez prochainement en seconde lecture. Le texte adopté par le Sénat, qui vous est soumis, prévoit une nouvelle carte de France avec 15 régions.

Au Sénat, la grande région Est a été très largement rejetée et l’amendement rétablissant l’Alsace seule a été adopté. Il s’agit d’une avancée notable pour notre région qui a un projet de longue date de fusion entre les deux départements et la région.

A quelques jours du débat sur la réforme territoriale dans votre assemblée, nous souhaitions vous rappeler certains points majeurs pour maintenir l’Alsace dans ses contours géographiques actuels :

4Si le référendum de 2013 sur la fusion des collectivités alsaciennes a été perdu, c’est essentiellement lié à une participation trop faible et à un système complexe de triple majorité. A l’échelle de la région entière, 57% des Alsaciens se sont exprimés en faveur du Conseil d’Alsace.

4 Si nous souhaitons que l’Alsace demeure dans ses contours géographiques actuels,  ce n’est ni par dogmatisme, ni par repli identitaire comme certains cherchent à le faire croire. C’est uniquement pour faire aboutir le processus de Conseil d’Alsace qui permet de rendre la région plus forte, ce qui est ni plus ni moins que l’ambition du texte.

4Le Conseil d’Alsace préfigure en outre la suppression d’une partie des départements annoncée par l’exécutif pour 2020.

Parce que maintenir l’Alsace seule répond à la fois aux objectifs de l’exécutif et aux attentes des Alsaciennes et des Alsaciens, nous appelons à un vote de votre part au-delà des clivages traditionnels sur la situation de l’Alsace.

Quand un mouvement de transformation vient des territoires eux-mêmes et qu’il s’inscrit dans les objectifs nationaux, il nous semble nécessaire de l’accompagner plutôt que de lui opposer un autre modèle. C’est la vision moderne que nous avons des rapports entre l’État et les collectivités territoriales qui sont ensemble le ciment de notre nation

Comptant sur votre soutien, nous vous prions de croire, Madame la députée, Monsieur le député, à l’assurance de notre considération.

Pour le collectif Alsace Unie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s